vendredi 29 août 2014

Bicyclette

(Cela fait bien longtemps que je n'avais pas fais de définition, bref me revoilà avec un mot qui me correspond bien)



n.f : Appareil de locomotion formé d’un cadre portant à l’avant une roue directrice commandée par un guidon et, à l’arrière une roue entrainée par un système de pédalier. (Larousse)

 

Bon ok. Sinon dans la vie, la bicyclette est devenue mon moyen préféré pour me déplacer. J’en ai enfin finis avec la dépendance des tram/bus etc. Je revis et surtout je dors plus tard le matin (pas d’horaire pour prendre le vélo). J’aime la bicyclette pour la sensation qu’elle donne : avancer en roue libre c’est le pied (jusqu’à ce qu’on se ramasse). Quand tu roules en vélo, c’est comme si tu ne fais plus qu’un avec. A vitesse de Lance Armstrong ou d’escargot, c’est comme si on avait des roues greffées aux jambes.

Ce vélocipède (oh) donne un sentiment de liberté, vous ne trouvez pas ? On peut aller –presque- où on veut. Ben oui ce sens interdit qui s’appliquent aux voitures, à vélo vous le franchissez quand même. On en devient presque hors la loi… Je le prends pour aller le matin en cours et je eu vous dire que c’est autre chose que d’y aller en tram ou en bus. On n’est pas enfermé dans ces espèces de boites à roues motrices spécialement étudiées pour que l’on s’y sente serré. Le tout avec des têtes pas forcément très gaies. Et puis dans les transports en commun, gare à celui qui pète ! A bicyclette, on est à l’air libre, on découvre des choses qu’on ne voyait pas avant. Une manière de redécouvrir le paysage, la ville qui nous entoure.

Je vais vous éviter tout le carcan politico écologique mais je dois dire 2-3 trucs quand même. Un vélo coute (10, 15,100 fois) moins cher qu’une voiture, s’il est d’occasion il est quasiment donné. Si vous ne connaissez pas encore les bourses à vélo, je vous les recommande vivement (surtout si vous vivez en Alsace il y en a plein). Ces bourses dont des ventes de vélos d’occasions réparés (avec parfois des pièces neuves qui coûtent trois copeck  (70€ pour le mien). Puis la bicyclette c’est un joli pied de nez face à la consommation de pétrole.

Inconvénients (soyons objectif) :
-          Allez savoir pourquoi, c’est un objet de convoitise. Certains n’hésitent pas à voler les selles
-          Il existe de moins en moins de « réparateur-mécanicien de vélo ». En cas de pépin soit vous connaissez quelqu’un ou vous l’amenez au garage- pas sûre qu’ils soient experts- soit vous cherchez des tutos sur Internet. Ou vous achetez une trottinette.

Êtes-vous pédale de voiture ou de vélo ?
Jaymes

samedi 23 août 2014

Made in...




A tous ce qui me lisent, je vous écris depuis le train car j’ai eu une nouvelle idée d’article (le bercement de la locomotive agite mon cerveau et me donne des idées).
Je m’explique : action/réaction face à l’overdose de ces grandes chaines de magasins de prêts à porter/chausser. Parce que raz-le-bol des tenues made in China et autres chaussures fabriquées in India, j’ai réfléchis (à travers ma façon de faire les achats) à comment s’habiller le plus « éthique/biologique/responsable-ment» possible. 

Je ferai des posts tous les jenesaiscombiendejournidesemaines d’achats récents et autres vêtements qui dormaient dans mon placard depuis 100 ans. Le but : (de)montrer qu’on peut favoriser le Made in Europe voire le Made in France, mais aussi les matériaux respectueux, améliorer la condition de vie des salariés, et ce sans ressembler à une bab’s  rescapée de mai 68. 
Il y aura du Véja entre autres

En gros, ce sera à chaque fois un article à propos de vêtements/chaussures/maquillage qui décrira la marque, le pays et conditions de fabrication, le prix et comment le porter.
Rendez-vous asap pour le premier article « Made in… »

Jaymes

mardi 12 août 2014

What is blog?



What is blog ? part 2



Today un sujet un peu à part, qui n’est pas en lien avec la ligne éditoriale du blog.
J’étais en train de réfléchir sur une des questions qui taraude les bloggers : écrire un article qui va donner du contenu à son blog. Avant tout je donne moi point de vue, comment moi j’écris.
Bon je pars du principe que votre blog a une ligne éditoriale, une ou des thématiques visées et prédéfinies. Et même si votre blog est un joyeux bordel de vos pensées, un endroit où vous parlez de tout et n’importe quoi, votre thématique est toute trouvée : c’est celle d’un journal intime. Ne négligez pas cela.


Bref. Déjà, même si vous écrivez dans l’espoir, que dis-je, dans le but d’être lu par toute la planète entière, écrivez avant tout pour VOUS. Et oui ! Mettez sur papier ou sur Word, ce que vous ressentez, ce que vous pensez par rapport à un sujet qui lui-même vous inspire (que ce soit d’un vernis, de la misère dans le monde ou de votre ex qui vous a largué comme une me***). Imaginez vous en cours de littérature au Lycée, la prof vous donne une feuille et la possibilité de choisir le sujet avec la consigne suivante : écrivez votre expérience par rapport à ce thème, ce que ce sujet vous inspire et surtout ce que vous en pensez. Il n’y a pas de bonnes ni de mauvaises réponse. Travaillez juste votre pensée et laissez libre court à votre imagination. Sauf pour l’orthographe. Selon moi c’est la même chose pour un blog, écrivez ce qui vous inspire VOUS ! Ce qui vous fait réfléchir et réagir, même si c’est juste sur l’avis de la couleur d’un vernis. Alors, quand je dis ça, bien sur pas besoin d’écrire un pavé philosophique sur la dernière robe que vous avez acheté, mais écrivez comme vous le ressentez. Faites le pour vous faire plaisir, vous verrez les mots viendront tout seul.



Trouvez votre style. 
Je blog depuis peu et au début j’allais surtout de blog en blog pour voir comment les autres écrivent, quel ton à adopter. Selon moi, c’est une erreur. Pas une grosse non plus mais une petite erreur. C’est vrai, quand on débute on a besoin de points de repère mais trouvez votre propre style, et ne vous laissez pas influencer. Ce qu’il y a de bien avec un blog, c’est qu’il est à VOUS. C’est donc à VOUS de définir le ton (humoristique, technique, carré, satirique…) celui qui vous correspond le mieux et qui vous reflète. C’est ce qui ferra la différence et votre originalité. Pas besoin de faire des phrases trop carrées ou au contraire d’essayer un style pompeux pour impressionner. Vous avez peur d’être trop décalé ? Rassurez vous, sur Terre il y a 7 milliards de personnes, vous en captiverez bien une dizaine au moins qui va se retrouver en vous.
Ceci est un style.


Choisissez des sujets. Mais des sujets qui vous plaisent à VOUS. Là aussi très important selon moi. Ça ne sert à rien d’écrire sur le buzz du moment si vous le trouvez naze et qu’il ne vous inspire rien. N’écrivez pas juste pour remplir le blog et gagner une vue. Parler sur un sujet/produit qui vous passionne peu ou que vous maitrisez mal voire très mal se sentira. L’article sera médiocre et témoignera d’un certain creux au lieu de refléter votre imagination et originalité. De plus vous y passerez surement du temps, vous vous forcerez et ça va vous faire ch***. Si vous n’avez pas d’inspiration pour un article, publiez une photo avec une légende, par exemple. C’est tout aussi bien.



Evacuation d’urgence : direction la vraie vie.
Sortez ! Le principe d’un blog  perso c’est d’écrire vos ressentis, vos pensés sur le monde, la vie. Et ça se passe dehors! Sans hésitations, je préfère un article mode avec des photos streetstyle plutôt que le portfolio des dernières robes sorties sur kiabi.fr. On devinera que vous êtes quelqu’un qui bouge voire même qui a une vie de folie. Cela vaut pour tous les sujets et thématique inimaginables qu’un blog puisse avoir. C’est hors de l’écran que vous trouverez de l’inspiration : ne restez pas trop dans le virtuel, hein. Je vous recommande la bibliothèque : en farfouillant les livres vous allez tomber sur un sujet qui peut vous inspires ou même tout simplement trouver des infos détaillées que vous ne trouviez pas sur Gogol. Options n°2, voyagez : que vous parlez chiffons ou philosophie kantienne, l’ouverture vers le nouveau va stimuler vote créativité.


Rien ne vous empêche de diversifier. Ce qui empêche le blog d’avancer c’est qu’on est tellement bloqué sur un thème qu’on pense qu’en écrire sur d’autres est mauvais. Par exemple si vous avez un blog sur la photographie, rien ne vous empêche de faire des articles sur les décors, les accessoires ou la tapisserie. Hein ?? Mais il est où le lien ?? La mise en scène pardi ! Vous voyez où je veux en venir ? Idem pour les supports. Vidéo, Photo, animation Web, etc.  intégrez les dans vos articles. Parfois même ils peuvent être la source de l’article (un documentaire qu’on a vu).

 Ma liste non exhaustive pour écrire un article et enrichir son blog se finit là. Là encore, j’ai écris car le sujet m’inspirait et vous avez bien vu, j’y ai mis mon propre ton. Je suis sur que si vous cherchez sur le Web, vous trouverez certainement d’autres conseils, écrits différemment, peut être même me contredisant. Je n’ai pas l’expérience d’un community manager et mon blog n’est pas du tout axé marketing, cependant j’espère que ces petits conseils vont vous aider. 
Si vous en avez, laissez-moi un com’.
Jaymes