lundi 25 mai 2015

Il est 3h du matin, en chaussette dehors, dans une ville que je connais pas...

Jeudi 21 mai j'arrive à Oslo pour mon trip en pays scandinave de 10 jours. La capitale norvégienne est ma première destination. N'ayant pas beaucoup d'argent, j'ai prévu de faire du Couchsurfing. J'ai déjà un hôte qui veut bien m'accueillir. Avant d'accepter, j'ai quand même checké son profil et ses références. 35 avis positifs de 35 personnes hébergées. Aucun retour négatif, et les filles qui ont été hébergées par lui ne donnent que des compliments. Bon ça va, rien à craindre, j'accepte. Du jeudi au samedi tout se passe bien. Juste une phrase bizarre "tu peux dormir dans mon lit si tu as froid". Pfff, un peu en mode relou mais inoffensif. De toute façon je quitte la maison vers 9h et suis de retour vers 10h du soir. Je reste polie, souriante sans chercher à en savoir plus sur mon hôte. C'est comme ça, des fois même si un mec est gentil avec moi, il reste juste gentil, je ne cherche pas plus à le connaitre. Comprenez : je ne suis pas intéressée !

Ce samedi 23 mai, je rentre donc à 10h du soir. Il y a deux collègues à lui dans son appartement dont un en mode dragueur relou, rien de bien méchant sauf que je n'aime pas quand un individu de sexe masculin me parle un peu trop (et qu'il ne me plait pas). Vous savez quand un gars traine sur une discussion sans avoir rien de particulier à vous dire mais juste pour essayer de vous draguer. J'ai horreur de ça, surtout quand le gars vous glisse des "tu es jolie" "j'aime beaucoup les français" etc. Allez va là bas plutôt ! Bref je lui montre mon désintérêt. Et non je n'ai pas envie de regarder l'Eurovision avec vous messieurs ! Je vais juste prendre une douche et aller dormir. Demain j'ai prévu d'aller aux iles d'Oslo et de faire certains musées ! Se coucher tôt pour se lever tôt...D'ailleurs j'entends que les trois compères sont prêts pour aller boire un verre dehors. Pourvu qu'ils soient trop saouls pour retrouver le chemin de la maison et que je parte avant qu'ils soient de retour, j'espère au fond de moi. 

Je dors paisiblement, quand je sens que quelqu'un me touche l'épaule. Vision d'horreur! mon "hôte" juste en caleçon avec un sourire. Danger ! Je me met à crier trois fois, il retourne dans son lit. Je fais mine de me rendormir, met mes boules quiés et commence à réfléchir à cent à l'heure. Je lui marmonne "I want to sleep" tout en essayant de comprendre ce qu'il vient de passer. Je l'entend parler, enlève mes boules quiés et l'entend dire, marmonner "I'm drunk, i want to have sexe, I want to have a good night".Il se lève, se recouche. Mon sang se glace. La crainte, la vraie, pas celle de Chucky, mais celle quand tu sais que quelqu'un ne te veux pas du bien, qu'en un instant ta vie, peut basculer. J'étais pétrifiée par ce que j'entendais "i want massage" "i want sex" "i want a good night, i want sex with you". Malgré la terreur, ni une ni deux j'attrape mes affaires. Il continue à dire ces mots qui sonnent sale à mes oreilles. Dieu merci, avant de dormir, j'avais tout bien rangé dans mes deux sacs, comme si je devais être prête à quitter. Merci mon Dieu de m'avoir donné le bon sens de tout ranger avant de dormir.

Le mec, me voit paniquer "no, no you can stay here, it's ok, you can stay sleep here, i just want massage, no problem, we can have a good night, i want a good night ". Mon cœur est en train d'exploser, la peur continue de m'envahir. Je sors de l'appartement avec toutes mes affaires, en train de suffoquer. Quasiment en état de choc. Dans la panique je suis sortie sans mes baskets que j'ai oublié dans l'appartement. Je commence à pleurer. Il est trois heures du matin, je suis dehors en panique, dans une ville que je connais à peine, je n'ai pas de chaussures à mes pieds. Un couple passe, me voit toute paniquée. C'est là que je réalise que j'ai pas mes baskets. Le couple me garde mes affaires, mais j'ai la frousse de sonner chez cet homme, revoir sa tête. Je tape, il ouvre, je demande mes baskets, il continue de dire "it's ok, it's ok, no problem". Je retourne à mes sacs. Un hôtel est juste à côté. Le gars et la fille sonnent et informent la réceptionniste de ce qui m'est arrivé. Elle m'offre une chambre gratuitement pour passer le reste de la nuit. Elle comprend ma situation, elle a vécu la même. Dans la chambre, je prie que Dieu me donne sa paix. La peur part mais le sommeil reste absent. Trop nerveuse. Fin de l'histoire".

Voilà les filles, les mecs. Ce genre de situation arrive tous les jours au sexe féminin. Oh je sais, certains d'entre vous dirons "Oh c'est rien t'es pas violée, il t'a même pas touché" "Non mais tu déconnes, c'est juste un gros relou bourré. Estime toi heureuse qu'il t'offre à dormir gratis" "Tsss tout ça pour ça, une fois dessoulé il aura oublié" ou même "ben voilà, faut pas dormir chez un mec".

Oui mais non. NON, NON et NON. Peut importe les envies des mecs ou ce qu'ils pensent de nous ou comment nous ils nous voient. Aucune fille n'a à subir ça. Que chacun se mette bien dans la tête que nous ne sommes pas des trous ! ou des poupées à utiliser quand on veut ! ou de simples êtres humains avec seins et vagin, sur qui se décharger quand ça déborde. Loin de moi d'être anti-homme, je suis choquée et triste de voir que certains mâles nous considère comme rien. On a pas à subir cette drague, ce flirt, cet harcèlement permanent. Car oui un mec bourré ou à jeun de jeun, qui insiste pour avoir du sexe, je n'appelle pas ça faire la cour. Vous nous trouvez jolies, mignonnes, à croquer ? Tant mieux pour vos yeux. Mais tant que l'on ne vous a pas invité à plus, restez là où vous êtes pour faire demi-tour.

Mesdames, Mesdemoiselles, si jamais ce genre de situation vous est arrivé, sachez que ce n'est pas de votre faute. La gente masculine sait très bien qu'elle doit rester à sa place si on ne l'invite pas, ne lui parle pas, ne lui montre pas signe d'ouverture. Peut être que je me trompe en disant ça mais tout homme, hétéro, célibataire ayant peu de crainte de Dieu  et normalement constitué ne sera jamais contre de coucher avec vous. Oui. La plupart d'entre eux sait très bien que ce n'est pas à eux de décider de quand ils vous embrasserons, caresserons etc, mais que la décision revient aux filles. Bien que je désapprouve cette attitude de base, il y aura en plus toujours des boulets pour " forcer la main",  et essayer de façon agressive. Encore une fois NON, NON et NON. D'autant plus que nous les filles n’avons pas les mêmes attentes. Si un mec doit rester un ami, un pote ou simple host Couchsurfing, il le restera et même les tentatives les plus brutales, maladroites, insistantes n'y feront rien. Donc les mecs mal intentionnés, allez prendre des cours de conduite et respect auprès de vos mères.

Pour finir, les filles faisant du Couchsurfing : faites attention ! Mais vraiment ! Cela peut arriver à n'importe qui d'entre nous. Accepter l'offre d’hébergement d'un mec qui n'a que des avis positifs n'est pas un gage de sécurité, la preuve pour moi. Et pourtant j'ai déjà eu trois hôtes mâles et tout s'est très bien passé. Prenez le temps de lire son profil, de continuer d'envoyer des request à d'autres filles ou même de choisir un membre avec moins d’expérience mais qui est certifié, vérifié voire ambassadeur --> limitons les risques ! Si vous acceptez l'offre d'un homme (ayant des tas de louanges sur Couchsurfing) parce que c'est votre dernier recours pour dormir et que malgré tout vous n'êtes convaincue qu'à 99% et bien déclinez ! Payer l'auberge de jeunesse, l'hôtel ou dormez à l’aéroport si il faut mais votre sécurité doit être votre première priorité. Et le fait de sentir les choses, avoir un instinct, n'est pas un état d'humeur versatile féminin. C'est très souvent l'avertissement de quelque choses. 

Dernier, dernier truc. Il arrive parfois que lorsque vous postez des request pour aller dans telle ville, vous recevez des messages d'homme du style " on peut se rencontrer à mon appartement, message au 00******" ou qu'il vous donne son skype ou "qu'il adorerait vous rencontrer/héberger". Fuyez ! Ça respire le plan drague et pue le plan cul à plein nez. D'ailleurs n'hésitez pas à signaler quand vous recevez des messages comme ça, car Couchsurfing lutte contre les tentatives de rencontres amoureuses/sexuelles. N’hésitons pas, car ce genre de personne ternit l'image de ce concept et a déjà mis en danger plus d'une.

Voilà les filles, les gars. #STOPHARCELEMENT de quelques formes qu'il soit. Raz le bol de ce manque de respect ambiant (sifflement, compliment insistants, insultes etc). Ne nous laissons pas faire. Trop de femmes harcelées/battues/abusées, de mère célibataires, de filles dans les cabine rouges ou sur les trottoirs.. On dit que les femmes ne sont pas douées pour se soutenir, que la femme est l'ennemie de la femme. Mais je sais aussi que les femmes partagent énormément de points communes comme être embêtée du simple fait d'être femme. Soyons solidaires contre l'imbécilité ambiante et nuisible de certains hommes. Et vous messieurs les mecs biens, gentils et bien prenez vos places d'hommes défendant mais aussi de gentil i.e qui ne veut pas voir le mal "progresser".

C'est dit.
#STOPHARCELEMENT

mardi 27 janvier 2015

La photo du Mardi

Nancy a accueilli des artistes issus l'art nouveau.  La Villa Majorelle est un incontournable si vous aller en Lorraine.





lundi 26 janvier 2015